15/02/2009

Avalanche en soutane et Dieu

Selon certaines déclaration entendues au TJ de ce soir Dieu serait pour quelque chose dans cette catastrophe et les "belles âmes" mortes dans l'avalanche le seraient par sa volonté et celles qui s'en sont sorties aussi...

NON, Dieu n'a rien à faire dans cette avalanche. Aucune volonté divine, aucun destin céleste ne sauraient être invoqués que ce soit pour justifier les vivants ou expliquer les morts. Dans cette histoire il semble même que la fatalité ne puisse non plus être invoquée et que seules la bêtise, l'ignorance crasse (et là on peut parler de péché) soient au rendez-vous. Probablement renforcées par cette prétention de certains religieux d'être au dessus du commun des mortels, d'être tellement proches de Dieu que les lois du monde et la simple intelligence humaine ne comptent pas pour eux.

Pour être plus près du ciel, Ecône est-elle pour autant exemptée de la plus élémentaire décence? On faisait du ski en jupe peut-être encore au début du siècle précédent, mais aujourd'hui, si vraiment ils étaient en soutane...

L'information reçue précise que le groupe n'avait aucun équipement de montagne: "Ne disposant ni de téléphone portable ni de détecteurs de victimes avalanches, les jeunes séminaristes étaient de toute évidence sous-équipés pour une telle randonnée. Ils n'ont pu prévenir les secours qu'en redescendant au barrage". Un rescapé écrit sur un blog catholique qu'après quelques minutes de course difficile pour chercher des secours "nous atteignons la maison des gardiens du barrage. La porte était ouverte, la maison déserte, et près de la porte, un téléphone: la Providence". Non! Il ne s'agit pas de la Providence divine mais soit du hasard, soit du professionnalisme des gardiens de la cabane.

Invoquer Dieu dans cette triste mort est grave, très grave. C'est refuser la responsabilité à laquelle il nous appelle et l'intelligence qu'il nous a donnée. C'est se cacher comme Caïn devant l'appel de Dieu : Où est ton frère?

Mais, maintenant que la mort est survenue et que ces enfants ne seront rendus ni à leurs familles ni à leur Eglise, la prière peut être adressée à Dieu. Oui, si Dieu n'est pas responsable de ces morts, par contre Il est là pour celles et ceux qui sont meurtris, anéantis, pour celles et ceux qui auront perdu la confiance en leur Eglise et en cette Fraternité contestable. Il est là aussi pour les responsables de cette course fatale.

Sur le site de la Fraternité St Pie X on peut lire que "le dimanche 21 janvier 2007, en la chapelle de Sion (Valais, en Suisse), a eu lieu une double prise d’habit et une oblation. Son Excellence Mgr Fellay présidait la cérémonie et célébra la messe dominicale assisté de M. l’abbé Couture, supérieur du distric d’Asie et de M. l’abbé Gresland venu du prieuré de Sierre."

Une autre tâche, une autre forme d'oblation attendent le supérieur d'Ecône: la contrition et la simplicité de demander pardon. Puisse Dieu les lui accorder. C'est ma prière de pasteur.