09/03/2009

Grisélidis aux Rois, un acte évangélique?

Dans l'Evangile selon Matthieu, le Christ déclare aux grands prêtres : "Amen, je vous le dis, les collecteurs des taxes et les prostituées vous devancent dans le royaume de Dieu. Car Jean est venu à vous par la voie de la justice, et vous ne l'avez pas cru. Ce sont les collecteurs des taxes et les prostituées qui l'ont cru, et vous qui avez vu cela, vous n'avez pas eu de remords par la suite : vous ne l'avez pas cru davantage".

Une décision provocatrice? Propos à leur tour provocateurs...


Merci au Conseil Municipal ! Par le transfert de la dépouille de G. Réal aux Rois, il a posé un geste plus évangélique que politique, geste témoin du renversement provocateur des valeurs opéré par le Christ. En était-il conscient? La question est posée. Laïcité oblige, la réponse ne sera pas aisée.

Acte provocateur? Eh oui, comme le Christ le fut! Pensez, prétendre devant les représentants de l'intelligentsia religieuse, politique et sociale que prostituées et collabos les devancent au royaume du Père... Pour quelles raisons le rabbin de Jérusalem a-t-il tenu ces propos? Permettez ces suggestions un peu iconoclastes...

Les péagers travaillaient avec l'occupant romain, percevant pour son compte les impôts sur la population juive. De ce fait, ils étaient exclus de la communion religieuse, accusés de trahison politique mais, plus grave aux yeux des gardiens de l'orthodoxie, accusés de se salir et de salir le peuple avec cet argent interdit, impur, mais... utilisé par les juifs aussi. Jésus a toujours combattu les condamnations au nom de l'impureté, qu'elle soit morale, sociale, religieuse ou politique. De ce fait, ces hommes avaient toute sa tendresse et devenaient, au nom de leur état de perdus, les premiers destinataires de l'amour de son Père. Pensez à tous les lépreux guéris – impurs par excellence –, aux bergers, autres figures de « perdus », et à toutes les paraboles de "perdu - retrouvé" (la brebis, la pièce d'argent, le fils dépensier...).

Les prostituées appartiennent a cette même catégorie: des privilégiées de la compassion divine. Pour ces mêmes raisons, mais peut-être aussi pour celle-ci: elles connaissent intimement ce besoin de tendresse de (la moitié de ?) l'humanité, elles en reçoivent la confidence, à leurs risques et périls souvent. Car, même si la réponse apportée est illusoire, ne me faites pas dire que les clients des prostituées sont tous des pervers qui méprisent les femmes ou des assoiffés de sexe. Si la prostitution n'est pas la bonne réponse, si l'exploitation, dont ces femmes sont victimes est un scandale, il demeure qu'elle est le lieu où se manifeste aussi ce besoin si important. Que cela gêne ne change rien à l'affaire.

Le Christ savait que nous, les mecs (!), ne sommes pas des anges, ni vous, les prostituées, non plus... Il a fait avec et n'a rien condamné. Il a cherché, par des formules choc, à dire quelque chose de l'amour de son Père, de sa compassion pour la fragilité humaine. Dirait-il la même chose aujourd'hui? Je n'en sais rien, mais ce que je sais c'est que s'il m'accueille, moi, dans son royaume, Mme Grisélidis Réal m'y aura devancé.

Un dernier mot: il est vrai que d'autres femmes ont et auront droit à la reconnaissance politique et devront être inhumées aux Rois.

 


Commentaires

vous écrivez que : "vous , les mecs, vous n'êtes pas des anges"
et après en parallèle que " vous les, prostituées , non plus" ...

faites attention à votre parallèle là,

car l'on pourrait penser que vous pensez avec ce " vous , les prostituées " à toutes les femmes

appelez ces hommes avec leur nom, clients de prostituées ou acheteurs de corps humains à des fins sexuels

vu que de l'autre coté vous parlez de prostituées ..avec tout ce que cela signifié comme dégradante..et émargination

Écrit par : luzia | 09/03/2009

Pensez-vous sérieusement que Dieu existe ? Toutes ces histoires sont pures inventions et interprêtations des hommes. Vivons en honnêtes citoyens respectueux des autres. Laissons les représentants de toutes les religions se battre pour savoir quel est la véritable religion.

Écrit par : Ivan Skyvol | 09/03/2009

Dieu existe ? tres bonne question.
La reponse pourra être.... MYSTERE !!
Dans la vie il y à trops des mystéres à élucidér,à force d'y penser on devient un peut fous,alors,il vaut mieux suivre çe que nous avons appris dans le bien et dans le mal et nous allons vivre heureux toute la vie ...sans penser trop a DIEU.

Écrit par : Willer.danilo | 09/03/2009

Grisélidis R. aux Rois c'est un scandale et une provoc de plus du sinistre
Saint Mugny

Écrit par : bidouille | 09/03/2009

Mais bien sur! Vivons en bons citoyens, et en bons moutons. Contentons-nous de ce que l'école communale nous aura appris. Rentrons à 18h du boulot, regardons le journal, du soir et le matin, regardons la boue en maugréant. Quelle vie! "il y a trop de mystères à élucider"... Heureusement, et si Dieu en est un, il y en a d'autres! Quelle étroitesse que de se contenter de ses principes bourgeois, de sa popote le soir, de sa vie bien réglée et petite, si petite... Sans être fanatique, la recherche d'une spiritualité, de quelque chose d'autre, semble valoir la peine de se lever le matin, de regarder ailleurs que dans la boue.

Écrit par : félix | 31/03/2009

Les commentaires sont fermés.