24/05/2010

Inscrire la laïcité de Genève dans notre Constitution ?

Il nous faut redonner à la foi chrétienne ses droits politiques. Les chrétiens et les Eglises chrétiennes sont les émasculés de la vie publique. La laïcité acceptée a fait de grands dégâts en privatisant la foi et en l’excluant progressivement de toute participation à la vie citoyenne, et notre société subit les effets dommageables de cet athéisme rampant. Inscrire cet état de fait dans la Constitution va repousser la foi et sa pratique hors du débat social, politique, culturel. Quelle perte, même pour les agnostiques !

Lire la suite

12/05/2010

L’ASCENSION - UNE SÉPARATION, UNE QUESTION ET UNE RÉPONSE

LA QUESTION DES DISCIPLES

« Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le Royaume pour Israël ? » Loin de moi donc l’idée de critiquer cette question, de mépriser l’attente des disciples. Cette question est peut-être, parfois, la vôtre, visiteurs chrétiens de ce blog : quand donc tout ce que nous croyons sera-t-il manifeste, quand donc le Royaume viendra-t-il  ?

Pour bien comprendre la réponse du Seigneur, il faut bien comprendre la question des disciples. Ils parlent de : ‘Rétablir le Royaume pour Israël’

― Rétablir signifie dans le langage courant remettre dans l’état original, redonner la forme première, non altérée. C’est très probablement le sens que lui donnent les disciples.

Le Royaume fait appel à l’histoire du peuple. Associé à la formule pour Israël, ce mot prend une couleur historique précise, s’incarne dans une tradition et une culture connues et en épouse les limites.

― Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le Royaume pour Israël ? S’agit-il d’exprimer l’espoir que la promesse soit enfin réalisée ? Qu’Israël soit - enfin – Israël ? Que tout, le Royaume, la promesse, l’Evangile, soit enfin fixé, acquis et pour toujours ? En effet, le Seigneur va quitter ce monde, ses disciples le pressentent bien, c’est la raison de leur question. L’Ascension est une sorte de seconde mort : Jésus s’en va en tant qu’être humain, il nous quitte…

Lire la suite