07/02/2014

Lier la Sécurité et l’Economie, un projet politique novateur ?

L’importance de la mise dans les mêmes mains du département de la sécurité et celui de l’économie ne m’a pas échappée. Cette conjonction des deux départements pouvait étonner. Est-elle le fruit d’une réflexion politique prometteuse ou l’expression de la soif de travail de P. Maudet ? 


Il y a, du côté de la promesse comme une lucidité que je souligne. En effet les injustices économiques sont souvent aux racines de la violence, du mal être, de la jalousie et de leurs dérivés potentiellement explosifs. Dans une Genève où l’inégalité économique augmente dangereusement, cette association peut être comprise comme le résultat d’une vraie conscience politique : oui, la sécurité est d’abord garantie par un tissu économique équilibré et des conditions de vie respectueuses de l’humain.

Mais encore faut-il découvrir en quoi ce projet politique n’est pas celui d’un seul homme, quelles que soient ses capacités, mais est issu d’une réflexion travaillée au sein du PLR et voir s’il sera soutenu par la droite et le centre-droit du Parlement (on peut encore rêver!). Sinon on peut redouter que la culture sécuritaire ambiante l’emporte sur le projet novateur du DSE ou que, fatigué de se battre seul voire contre ses prétendus alliés, Maudet ne jette l’éponge. Ce serait grand dommage. 

Il importe donc que les actes prouvent que cette association ne sera pas celle du pâté de cheval et d’alouette et que l’économie ne sera pas mise au service du tout sécuritaire mais à celui du bien et de la sécurité de tous à l’image du code de déontologie de la Police genevoise : « contribuer à l’affirmation de la souveraineté de l'Etat et du respect des libertés et droits fondamentaux des citoyens. Par là même, elle [la Police] est la gardienne des valeurs intemporelles et universelles de notre culture ». Si la gestion de  l’économie suit les mêmes objectifs, alors bravo !

Car rien n’est joué, tout peut advenir dans les prochains mois. Dans les prochaines semaines déjà car, quel que soit le résultat de l’initiative UDC sur les contingentements des travailleurs, il faudra que la droite et le centre-droit du Parlement et le DSE se mettent tout de suite au travail pour prouver par des décisions claires leur volonté et leur capacité de lutter pour une économie au service du bien, de la liberté et des droits fondamentaux de tous. C’est loin d’être le cas. Je pense au dumping salarial et à l’indécence de certains salaires, à l’oppression des syndicats et syndicalistes quand ils usent de leurs doits (cf. Gate Gourmet), à l’emprise de l’argent et des gains faciles dans le domaine des PPE, le récent sabordage par la droite de la proposition du PLR F. Longchamp étant un signe inquiétant.

Mettons cependant déjà à l’actif de Maudet son programme d’intégration cantonal des étrangers avec ces questions : ce programme dépend-il à la fois du S (la sécurité) et du E (l’économie), donc intègre-t-il les conditions économiques, d’emploi, de salaires faites aux étrangers ?

 

Commentaires

Merci pour cet article, avec des journées pourries comme aujourd'hui, ton blog m'a bien occupé :-)

Écrit par : xxx | 15/02/2014

Les commentaires sont fermés.