21/08/2014

Une rose en nos mains

Nous étions 500 hier, mercredi 20 août, une rose entre les mains sur la Place et au temple de la la Fusterie à Genève. Allez voir les photos sur le blog de M. Démir Sonmez: http://demirsonmez.blog.tdg.ch/


Venus à l'invitation d'Eglises genevoises et d'organisations citoyennes (Appel spirituel et Plateforme interreligieuse de Genève), croyants et agnostiques de toutes sortes et de toutes origines, nous étions là pour dire notre horreur face à ce qui se passe en Irak, la révolte devant tant de sauvagerie et le découragement devant le silence assourdissant des grandes autorités religieuses musulmanes.

Dire aussi aussi notre impuissance. Mais dire qu'on ne peut pas et qu'on aimerait tant, n'est-ce pas déjà remettre, confier, faire acte d'espérance. Comme le disait l'une des représentante des Eglises: " Si l'impuissance est une chose, l’indifférence en est encore une autre. C'est vrai que nous nous sentons désemparés et impuissants lorsque nous constatons que même les plus grands de ce monde ne semblent eux non plus ne plus savoir quoi faire (...) L'impuissance n'est pas un problème en soi ; en revanche, elle le devient lorsque elle se transforme en excuse pour justifier notre apathie, notre silence voire notre indifférence". 

Confiées comme ces roses au creux de nos mains, ces vies gâchées, violentées, détruites, nous les avons priées, remises au Très-Haut. Démarche fragile comme l'est toute espérance, têtue aussi. La représentante de la communauté musulmane a parlé de la lumière d'une bougie: "Allumer une bougie, c’est amener un peu de lumière dans tant d’obscurité et d’obscurantisme. Une bougie est modeste certes mais son aura, si je puis dire, est immense… Une seule bougie peut éclairer beaucoup de noirceur (...) Le Créateur est Lumière sur Lumière nous dit le Coran. Cette lumière que certains essayent d’occulter, brille de la même manière sur toutes Ses créatures. Elle continuera de briller tant qu’il y a des femmes et des hommes mus par l’amour et le respect du prochain, quelle que soit sa couleur de peau ou sa religion…"

Je salue et relève le courage des musulmans et musulmanes venus à cette manifestation. Ils savent qu'ils sont otages de leurs coreligionnaires qui au nom d'Allah, béni soit-il, se livrent aux pires atrocités. Ils sont suspectés de naïveté, voire de double jeu. Ils savent aussi que ces actes inhumains renforcent l'islamophobie. Qu'ils et qu'elles soient encouragés dans leur témoignage et leur foi.

Les commentaires sont fermés.