23/12/2016

Noël fête consumériste pagano-chrétienne ? Mais bien sûr !

Vous en avez assez des dérives consuméristes et païennes de Noël ? Lisez Le père Noël supplicié de Claude Lévi-Strauss!  Sa réédition due à Maurice Olender tombe à pic (La librairie du XXe siècle – Seuil, novembre 2016). Il s’agit du texte que le célèbre anthropologue publia en mars 1952 dans Les temps modernes, après qu’à Dijon, sous l’impulsion du clergé, un Père Noël fut brûlé le 23 décembre de l’année précédente sur le parvis de la cathédrale.

Lire la suite

21/12/2016

Les chemins de Marie, propos d'un pasteur

A propos de Marie, un peu d’histoire

Marie, mère de Dieu disent les orthodoxes, mère de l’Eglise proclame le catholicisme, et nous..., protestants, que disons-nous de celle par qui, d’une certaine manière, tout a pu commencer ?

Le protestantisme est riche d’interprétations diverses et de silences au sujet de la Vierge. Luther la considère comme Mère des croyants et figure du disciple ; Calvin, très circonspect au sujet des fêtes mariales, parle cependant toujours avec vénération de Marie et l’appelle la Vierge Marie ou la sainte Vierge. Du 16e au 19e siècle la pensée protestante ne fera presque plus aucune place à Marie, ni d’ailleurs à de nombreux autres témoins bibliques. L’opposition la plus virulente interviendra à l’occasion de la promulgation des dogmes catholiques de l’immaculée conception et de l’assomption de la vierge (1854 et 1950), dogmes qui reposent sur une conception de la sexualité, de la mort et de l’incarnation inacceptable pour le protestantisme. Puis, selon l’Encyclopédie du protestantisme : «les développements plus récents, en particulier le refus du Concile de Vatican II (1962 – 1965) de toute notion de co-rédemption mariale et son insistance sur l’unique médiation salvatrice du Christ permettent à nouveau un certain dialogue.»

Lire la suite