19/01/2018

No Billag : l’UDC tombe (enfin) le masque et trahit ses idéaux…

"Billag supprimée, c'est la démocratie libérée!" 

L’invitée de la Tribune de Genève du 18 janvier, C. Amaudruz, tombe le masque et trahit. Elle n’est pas la seule…


Ses trahisons :

  • Elle livre l’information aux appétits des grands groupes financiers étrangers qui ne manqueront pas de se ruer sur la place laissée libre par la disparition de la RTS.  Comme attitude patriotique on fait mieux !
  • Elle fait de l’information un produit de consommation livré au capital, comme responsable politique on ne peut faire pire !
  • Elle prend exemple sur le président socialiste ( ?!) François Mitterrand qui « permit aux stations pirates de devenir des radios libres ». Comme fidélité politique on fait mieux ! Et en quoi les radios françaises sont devenues libres, Mme Amaudruz ne l’explique pas.
  • Elle méprise les actuels auditeurs et téléspectateurs de la RTS qui paient « pour ne plus avoir à réfléchir ». Merci, j'en suis. Quelle élégance !
  • Enfin elle ment effrontément quand elle prétend que la suppression de la TSR rendra « chaque Suisse à même de détenir sa propre clef et de décider par lui-même de son avenir ». Irresponsabilité ou agenda caché ?

14:14 | 14:14 | Liberté, Médias, Politique fédérale | Liberté, Médias, Politique fédérale | Lien permanent | Lien permanent | Commentaires (1) | Commentaires (1) | | |  Facebook |  Facebook | |

Commentaires

Chère Céline Amaudruz, ne me privez pas du rire de Laurence Bisang & Co, sinon j'arrête de cuisiner.

Écrit par : topchef | 19/01/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.