12/12/2011

GLISES A GENEVE ET MENDICITE : UNE PAROLE FORTE DES PROTESTANTS

La nouvelle loi condamne et interdit la mendicité : "celui qui aura mendié sera puni de l'amende". Savez-vous qu'elle fait de la charité un acte complice ? En effet le tribunal pénal genevois a  défini ainsi la mendicité : "tout comportement tendant à récolter de l'argent ou de la nourriture donnée par charité afin de subsister".

Lire la suite

30/11/2011

L’avent en 2011 - Espérer est-il possible ?

Crise, menaces financières, faillites d’Etats entiers, ̶ du jamais vu ̶ , chômage et licenciements, grèves, ̶ du rarement vu à Genève ̶ , cohésion nationale en question, et ces meurtres, cette agressivité dans nos rapports humains, quotidienne à en devenir banale si ce terme n’était indécent.

Je suis inquiet. J’entends le désarroi ici à Genève, la fracture entre riches trop riches et pauvres qui le deviennent de plus en plus, ̶ les vitrines de Noël font-elles encore rêver ou suscitent-elles le désespoir, pire la haine ? Ne ferait-il plus sens aujourd’hui ? L’avent ne serait-il plus l’annonce d’un avenir ?

Lire la suite

21/06/2011

Pillage du Congo, Glencore épinglée

L’entreprise suisse de négoce de matières premières Glencore a engrangé 145 milliards de dollars en 2010, notamment en exploitant des mines de cuivre et de cobalt au Congo. Une étude commandée par les trois organisations chrétiennes suisses Pain pour le prochain (Oeuvre protestante) Action de Carême (son homologue catholique) et Etre partenaires a révélé que l’État congolais et la population locale n’en ont pratiquement pas profité.

Le respect des droits humains passe par une transparence renforcée dans le secteur des matières premières. Il incombe au Conseil fédéral de veiller à ce que les politiques suisses en matière d’économie, d’affaires étrangères et de droits humains soient cohérentes.
C’est l’objet d’une pétition que les trois organisations ont adressée au gouvernement suisse. 27’237 personnes l'ont souscrit signée.

Lire la suite

25/02/2011

Nannofolie

Perverse Migros, enfants piégés, pauvres mamans! Mais je rêve!

On parle de mamans condamnées à acheter pour plus de 1000,- fr, d'enfants qui les forcent à aller dans la Migros du coin ou dans telle autre tel jour de la semaine, de millions de cets petits trucs achetés. On pleure sur ces pauvres mamans, il faut les protéger ainsi que leurs petits, que la FRC s'en mêle, et bientôt la justice?


Lire la suite

23/11/2010

Travail, repos et salaire: une bénédiction?

Il y a, sur un monastère de Bucovine, douce région au Nord de la Roumanie, une peinture murale, près de l'entrée. On y voit, assis sur un banc, deux personnages facilement reconnaissables : Dieu le père et Dieu le Fils. Entre les deux, la croix avec, sur son sommet, la colombe de l'Esprit. La sainte Trinité assise sur un banc !...

Ils sont comme en conversation, le soir venu, au temps du repos.

Lire la suite

11/11/2010

Ouverture des magasins : la consommation de soi

Vous avez peur?  Consommez, mais consommez donc ou le monde de l'autoconsommation de soi!

Vous avez peur?  Consommez, mais consommez donc, ou le monde de l'autoconsommation de soi!

Au delà des questions de protection de la vie familiale, de rythme de vie, de protection des vendeuses et vendeurs, cette votation et le débat qui l'entoure illustrent l'impasse dans laquelle nous nous enfonçons depuis 10 ans: la consommation comme réponse à la peur.

 

 

 

Lire la suite

06/12/2009

Décréter la reprise, Vraiment?

La reprise est prévue en 2010 à Genève annonce la Tribune de ce jeudi. Vraiment ?

Lire la suite

10/11/2009

Protestants et Chinois pour les droits humains

Enfin une bonne nouvelle!

Ouvriers de l’électronique en Chine:
Un communiqué étonnant sur la formation des travailleurs chinois à leurs droits:

Pain pour le prochain en Suisse et l’organisation non-gouvernementale SACOM (Students & Scholars Against Corporate Misbehavior)à Hong-Kong présentent un rapport qui fera date: pour la première fois, des ONG chinoises ont pu effectuer des programmes de formation des ouvriers à leurs droits dans les usines de deux fournisseurs de Hewlett-Packard. Un premier pas vers une nouvelle approche de la responsabilité sociale, basée sur la participation des ouvriers.

Lire la suite

15/10/2009

PUBLICITE ET CENSURE – UN APPEL AUX ANNONCEURS

Publicitas, SGA, Tribune et autres journaux, cet appel est pour vous...!

On peut admettre que le pouvoir politique refuse d'interdire l'affichage des placards UDC. Il est en effet probable qu'un telle interdiction soit sujette à recours et que le remède soit pire que la maladie.

Par contre, si le politique a le devoir de fixer le cadre général du vivre ensemble et de le faire en interdisant le moins possible, les milieux économiques, eux, peuvent fort bien avoir un code d'honneur et promouvoir des valeurs autres que les limites posées par le politique.

 

 

Lire la suite

28/09/2009

CRISE... ET ON REPARLE DE BONUS ET DE MILLIONS

Et voilà à peine quelques signes de reprise économique publiés qu'on reparle de bénéfices et de bonus. La croissance est décidément très éclectique et il vaut mieux être patron – et encore parton de certaines firmes – qu'employé... comme toujours.

Lire la suite

18/03/2008

SUISSE - IRAN: GAZ ET DROITS HUMAINS

Savez-vous qu'en Iran les grues servent à construire mais aussi à pendre ?

Des images terribles nous arrivent ce pays nous montrant les crochets des grues soulevant dans le ciel bleu des jeunes, condamnés généralement après des procès expéditifs.

Droits de l'homme :

Voici un choix parmi les dépêches de l'Opposition iranienne reçues ces derniers jours :

Le régime des mollahs a pendu un jeune répondant au nom de Javad Choja'i accusé d'homicide à l'âge de 16 ans, a rapporté le journal gouvernemental Etemad mardi 26 février.

Le régime des mollahs a condamné, le 27 février, neuf adolescents à mort à la prison  de Gohardasht à 40 km à l'ouest de Téhéran et cinq autres à la prison de Dastgerd dans la ville d'Ispahan, au centre de l'Iran. Tous avaient moins de 18 ans au moment du délit présumé.

Il y a au moins 75 mineurs dans le couloir de la mort en Iran, selon les organisations internationales des droits de l'homme.

Par ailleurs, Behnam Zare'i et Mohammadreza Hadadi attendent leur exécution dans la prison d'Adelabad de Chiraz, dans le sud de l'Iran. 

Deux jeunes ont été pendus à l'aube du 4 mars dans a prison centrale d'Ispahan, a rapporté le 5 mars le quotidien officiel Etemad Melli, le premier, Akbar, avait 24 ans. Le second, un Afghan de 26 ans, Mirza.

Le régime des mollahs a pendu six prisonniers sans révéler leur identité dans la ville de Zanjan (nord de l'Iran), a rapporté la télévision mercredi 5 mars.

Quatre autres prisonniers nommés Peyman, Saber, Mohammad et Aliakbar ont été pendus dans la prison d'Evine, a rapporté l'agence de presse officielle Fars le 20 février.

Contrat gazier :

Notre Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, cheffe de la dilomnatie suisse, est arrivée dimanche soir 16 mars à Téhéran pour une visite de travail. L'ATS précise "qu'un contrat de livraison de gaz et les droits de l'homme sont au centre de la visite de la conseillère fédérale dans la capitale iranienne. La cheffe de la diplomatie suisse doit assister à la signature d'un contrat de livraison de gaz entre l'entreprise zurichoise Electricité de Laufenbourg et la National Iranian Gas Export Company."

 

Au vu de son expérience diplomatique et de son sens de l'humain, nous pouvons espérer que Mme Calmy-Rey arrivera à tenir ensemble l'économique et l'humain et à les " mettre au centre " de sa visite. Il faut espérer aussi qu'elle sera soutenue dans ses discussions par la direction de la compagnie de Laufenbourg qui pourrait ainsi rejoindre les entreprises qui essayent de lier éthique et affaires. Il le faut pour que le gaz qui nous chauffera et fera tourner nos entreprises n'ait pas (trop) le goût de sang.

18/09/2007

La traçabilité, l'estrade, le négro spirituel et le migrant

 La traçabilité

Il est désormais nécessaire d'inscrire leur traçabilité sur les produits mis en vente. C'est même obligatoire pour un nombre croissant d'entre eux. Ainsi leur constitue-t-on comme une 'histoire', une généalogie même: lieu de fabrication comme celui de naissance, modifications et ajouts de composants comme autant de liens familiaux et d'alliances, lieu d'emballage ou de vente comme destinée finale. Il s'agit bien d'histoire, presqu'au sens noble, tant ces indications font office de liens et de mémoire, donnent une trajectoire: on sait d'où (de qui) vient tel produit, où il est passé et où il va...

L'estrade

Dans l'histoire de l'esclavage, c'est là où on vendait les esclaves. Lieu de vente et de rupture: on arrachait les enfants à leurs parents, séparait les maris de leurs femmes, les frères et les soeurs, et cela définitivement. Leur destin était le rendement et, au nom de ce rendement, il fallait casser tout ce qui pouvait s'y opposer: enracinement, culture, mémoire, langue, puisque leur identité n'était désormais liée qu'à leur force de production.

Les négros spirituels

On n'est humain qu'avec une histoire et des liens. Davantage qu'un chant de ralliemement, le négro spirituel est un chant de "re-liement". Chant de combat, éminemment politique, inspiré de la Bible, il est né de cette nécessité de reconstituer une identité, de se relier, d'inventer son histoire. Puisqu'on m'ôte toute histoire, alors je me la refais en puisant dans cette histoire universelle. Dans le négro spirituel, l'esclave s'affirme comme une personne en empruntant et recevant l'identité de fils et de fille de Dieu. Il devient enfant de ce peuple, hébreu dans la bible mais à vocation universelle, qui reçoit son identité d'une autre Source quand les forces de déshumanisation économiques, politiques ou culturelles veulent rompre ses liens et lui dénier tout droit à une histoire.

...et aujourd'hui ?

Il est paradoxal de constater le soin apporté à la traçabilité des produits et l'anonymat grandissant des travailleurs migrants, leur flexibilité exigée, ces déracinements constants imposés à ces foules: autant de formes de déshumanisation. Effacer l'histoire, vider la mémoire pour créer un esclave adéquat au profit de l'Homme du 17è siècle, tel était l'enjeu de l'esclavage, ne sommes-pas, aujourd'hui, devant quelque chose d'analogue?