28/09/2010

La colère de P. Décaillet

Merci à P. Décaillet pour sa saute d'humeur: elle est légitime. L'absence des Autorités genevoises aux obsèques de Mgr Genoud révèle une gêne dans les rapports entre l'Etat et les Eglises.

Lire la suite

30/07/2010

Patrie: terre promise, terre sainte?

En ces jours de fête nationale, je réfléchis au sens du concept de patrie et son rapport avec les migrations nombreuses et souvent tumultueuses qui agitent actuellement notre monde. Et m’est revenu à l’esprit un verset (oui, un seul verset biblique peut nourrir toute une vie !) qui bat en brèche une certaine compréhension de la « terre promise » ou la patrie. Ce verset est le sixième du chapitre 12 de la Genèse. Abraham a tout quitté, famille, origine, pays, pour « aller dans le pays que je te ferai voir » dit le Seigneur. Il vient d’arriver dans ce pays promis et le texte dit : « Les Cananéens étaient déjà dans le pays ».

Lire la suite

24/05/2010

Inscrire la laïcité de Genève dans notre Constitution ?

Il nous faut redonner à la foi chrétienne ses droits politiques. Les chrétiens et les Eglises chrétiennes sont les émasculés de la vie publique. La laïcité acceptée a fait de grands dégâts en privatisant la foi et en l’excluant progressivement de toute participation à la vie citoyenne, et notre société subit les effets dommageables de cet athéisme rampant. Inscrire cet état de fait dans la Constitution va repousser la foi et sa pratique hors du débat social, politique, culturel. Quelle perte, même pour les agnostiques !

Lire la suite

03/04/2010

Mariez-vous et vous ne serez pas pédophiles!

NON! Le mariage n’est pas une thérapie contre les déviances pédophiles ! Quel amalgame détestable et quel mépris pour les couples et... les femmes!

Lire la suite

27/01/2010

Les étrangers pourront-ils encore se marier chez nous?

Le droit au mariage ne saurait être utilisé pour résoudre les questions d’immigration illégale


Les faits

En juin 2009 le parlement fédéral, nous apprend Le Courrier du 25 janvier, adopte par 123 oui, 68 non et 3 abstentions une motion du député UDC Toni Brunner intitulée : « Empêcher les mariages fictifs », titre, précise le quotidien, modifié ainsi par la suite: « Empêcher les mariages en cas de séjour irrégulier», nuance qui a son poids, on le verra plus loin.

Lire la suite

18/01/2010

ASSEZ DE BARBARIE "ISLAMIQUE", J’EN APPELLE AUX MUSULMANS

Le quotidien Le Courrier du vendredi 15 janvier publie tout un article sur Lubna Ahmad al-Hussein, soudanaise. Madame Ahmad al-Hussein a été condamnée à 40 coups de fouet à Khartoum, capitale du Soudan. Sa faute : avoir porté des pantalons au restaurant !

Lire la suite

18/12/2009

Me Warluzel : des propos irresponsables

Me Warluzel : vous avez tenu des propos irresponsables lors de votre interwiev dans Le Matin du 16 décembre

 

Lire la suite

06/12/2009

Décréter la reprise, Vraiment?

La reprise est prévue en 2010 à Genève annonce la Tribune de ce jeudi. Vraiment ?

Lire la suite

05/12/2009

Tolérance, religions et laïcité - l'Appel de Genève

L’appel spirituel de Genève

Mardi 1 décembre, devant la cathédrale St Pierre à Genève, cet appel a été proclamé une fois encore.

Pour réconforter ceux qui ont de la peine avec ce qui s'est passé dimanche, pour encourager tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté comme Sébastien, voici L’Appel spirituel de Genève.

Lire la suite

02/12/2009

Minrarets: naïveté ou lucidité

Etre contre la loi UDC: naif ou au contraire lucide?

Lire la suite

29/11/2009

La rage et la honte

Quel avenir ? Une Suisse qui va se replier sur elle-même et s’enfermer derrière ses minarets clochers qui lui cacheront le monde qu’elle ne reconnaîtra plus quand elle s’éveillera, car il aura changé sans elle…Du reste n’est-ce pas ce qui se passe depuis trop longtemps déjà avec ce parti de la peur et de la lâcheté, l’UDC ?

Lire la suite

27/11/2009

Initiatice UDS: illusion et danger

Je n’ai que peu de sympathie pour l’Islam et encore moins d’atomes crochus avec le Coran que je me suis évertué là lire plusieurs fois mais en vain... Je le trouve ennuyeux, pas clair, trop moralisateur et, in fine, peu utile pour aujourd’hui. Il demeure que je vote contre cette dangereuse initiative.

Lire la suite

11/09/2009

A propos d'une affiche - un débar difficile

Le nombre de réactions à ma critique d'une affiche et la virulence de certaines me poussent à préciser deux ou trois choses.

 

Lire la suite

08/09/2009

Une affiche qui dérange

DSCN6032-modif.JPG

UNE AFFICHE QUI POSE QUESTION

 

 

Il y a une année mois, cette même affiche fut déjà placardée sur nos murs mais doublée de sa version féminine et tout aussi enfantine. Elle est revenue depuis quelques mois, dans sa seule version masculine...

Lire la suite

03/09/2009

Minarets et clochers ou le pouvoir de l'information...

Je reste convaincu que l'inscription de cette interdiction dans la Constitution fédérale est une mauvaise chose, car elle est provocante, politiquement insoutenable et elle fige l'avenir.

Lire la suite

05/06/2009

La douceur de l'employé du cimetière

 

Dernièrement j'ai, comme pasteur, accompagné une famille pour la mise en terre d'une urne dans un cimentière d'une commune genevoise.

J'aurais voulu que vous fussiez tous et toutes là, vous qui avez perdu un être cher, vous qui accompagnez une plus fragile vers la mort, que vous fussiez là pour voir la douceur de cet employé mettant en terre les cendres de cet homme, pour lui inconnu.

Il s'agenouilla doucement sur la tombe, devant le trou déjà préparé, prit l'urne des mains de son collègue, - non, il ne la prit pas mais la reçut comme quelque chose d'infiniment précieux -,et doucement la posa avec mille précautions tout au fond du trou profond, se penchant humblement avec elle pour lui éviter tout heurt.

Etranger à ce défunt, ignorant tout de sa vie et de sa famille, cet employé se pencha et prit soin de cette urne, de cette vie avec des gestes d'une infinie tendresse.

 

Il se redresse, son collègue, plus pressé (plus gêné ?), lui tend une pelle remplie de terre. Il en prend une poignée et en enlève un à un les cailloux. Comme s'il ne voulait rien blesser, ni l'urne ni la famille et le souvenir de cette vie qu'on met en terre. Les mains de l'homme sont douces, maternelles. Encore une pelletée, encore les cailloux enlevés, les mottes défaites. Nous regardons, petite assemblée, nous étions quatre. Le temps passe, plus lent, comme suspendu à ces gestes infiniment doux et respectueux.

 

De ses mains, l'employé entoure l'urne d'une terre fine. Quelle doit être légère et bonne ainsi tassée autour de l'urne. Gestes simples et immémoriaux du jardinier. « La graine ne porte du fruit que si elle meurt... » Le trou se comble peu à peu. Le silence est traversé par le chants des oiseaux. L'homme se relève, encore tout imprégné de tranquillité. Il enlève deux ou trois brins d'herbe sur la tombe maintenant refermée, ratisse doucement le gravier et se retire.

 

Sait-il que par sa douceur et son respect il a allégé le passage de cette âme vers la mort et préparé sa résurrection ? Sait-il aussi qu'il a témoigné de ce qui nous lie nous tous les humains à la terre: humus et humanité viennent de la même racine, humilité aussi.

 

 

12/05/2009

Coût de la santé, une question taboue

Le président du PDC ouvre un débat très sensible mais inévitable: faut-il dépenser beaucoup (trop) pour soigner des personnes en fin de vie ? Ce débat révèle la richesse matérielle de notre société mais aussi sa fragilité et son manque de confiance. Un éclairage chrétien.

 

Lire la suite

18/03/2009

Ecône, l'œcuménisme ne doit pas faire les frais de l'unité catholique

ecône.jpgLes remous suscités par la décision du pape de lever l'excommunication d'Ecône se sont concentrés autour des propos révisionnistes d'un de ses évêques.

Mais il y a un autre pan de cette affaire à ne pas occulter: la position d'Ecône sur l'œcuménisme. Or on n'a pas (encore?) entendu le pape se prononcer avec la même vigueur sur cette question. Car pour la Fraternité St Pie X il n’y a qu’une seule religion vraie et sainte, fondée et instituée par le Christ Notre-Seigneur, elle s’appelle Catholique, Apostolique et Romaine et donc, pas de doute, l'œcuménisme c'est le diable!

Lire la suite

09/03/2009

Grisélidis aux Rois, un acte évangélique?

Dans l'Evangile selon Matthieu, le Christ déclare aux grands prêtres : "Amen, je vous le dis, les collecteurs des taxes et les prostituées vous devancent dans le royaume de Dieu. Car Jean est venu à vous par la voie de la justice, et vous ne l'avez pas cru. Ce sont les collecteurs des taxes et les prostituées qui l'ont cru, et vous qui avez vu cela, vous n'avez pas eu de remords par la suite : vous ne l'avez pas cru davantage".

Une décision provocatrice? Propos à leur tour provocateurs...

Lire la suite

17/12/2008

Noël: Marie, Elisabeth et les experts. Réponse à P. Ruetschi

 

Marie et Elisabeth, mères interdites ou impossibles, et les experts

A propos de l'édito de P. Ruetschi, TG du 17.12

Je note avec intérêt l'analogie faite par P. Ruetschi entre gourous et experts. Effectivement, l'expert est devenu, souvent malgré lui, un gourou aux pouvoirs occultes, mais d'autant plus efficaces qu'ils lui sont conférés par ceux qui, justement, vont en souffrir, le « bon peuple », les citoyens, les créanciers (tiens ça commence comme le mot crédules...). Comme celle du prêtre, la force du gourou ou de l'expert réside dans l'abandon de leurs pouvoirs et potentialités auxquels Monsieur et Madame Tout-le-monde renoncent 'librement', par facilité, par peur ou par abus de confiance.

Notre société a érigé la compétence en norme absolue pour tout accès au pouvoir et l’expert en détenteur du salut. Partout la barrière de l’ « inexper(t)ience » se ferme devant un nombre croissant d’hommes et de femmes, particulièrement les jeunes, qui sont réduits au rôle d’admirateurs reconnaissants des productions des experts et les vieux et les vieilles qui sont (dis)qualifiés de personnes qui coûtent et ne rapportent rien. Or, que ce soit en politique, en économie mondialisée, en exploitation énergétique ou en finances internationales, les récentes débâcles planétaires montrent à l’envi la fragilité des experts et de leur soit-disant expertise.

Cette « expertocratie » est fondamentalement à combattre. Elle repose sur une usurpation. L’expert n’a rien acquis ni découvert qui ne se trouvait dans le donné de ce monde qu’il n’a pas fait. Devenu autocrate ou autonome (cratos en grec = force, nomos = loi), il se prétend auteur de sa découverte et confisque à son profit les fruits de ce que d’autres lui ont permis d’acquérir.

Ensuite, l’ « expertocratie » est une expropriation. Elle dépossède de leur accès au pouvoir celles et ceux qu’elle déclare incompétents ; elle les dépossède de leur liberté d’enfants de Dieu appelés à gérer la création donnée au nom de leur première identité et compétence : se reconnaître créature : « Croissez et multipliez... » (La Bible, Genèse ch. 2).

 

C’est bien le signe que donne l’Evangile à travers ces deux naissances. Elisabeth et Marie sont toutes les deux à l’opposé de l’expert, du gourou et du prêtre, l’une par la vieillesse et l’autre par la jeunesse. Les deux : incompétentes, incapables, en dehors des normes où l’on est autorisé à produire, créer et participer. C’est pourtant elles que Dieu choisit. C’est d’Elisabeth la fatiguée que surgit la voix que fera refleurir le désert de l’espérance fanée, c’est de Marie l’inexpérimentée que sortira la divine puissance plus forte que la mort.

Joyeux enfantements à toutes les inexpertes et tous les inexperts de la terre, Dieu vous appelle aussi.