Protestant et Citoyen - Page 4

  • Eglises : Sacrilège. Mais en quoi ?

    Il y a eu plusieurs déprédations dans des églises à Genève ces derniers jours. Lors de la dernière, à Hermance, l'article de la Tribune titrait: «L’Enfant Jésus d’Hermance a été décapité, sacrilège!» Vraiment? Je m'interroge.

     

    Lire la suite

  • Charlie-Hebdo à 3 millions-Dommage

    Oui, dommage que l'hebdomadaire satirique ait dessiné le visage du prophète de l'Islam en première page. Le texte, lui est très bon, percutant et sensé, de la vraie provocation... Bravo!

    Mais pourquoi dessiner le visage, même esquissé? Vous savez bien que c'est l’offense suprême pour des millions de croyants. Vous auriez pu tout aussi bien le voiler, comme c'est le cas sur toutes les fresques où le prophète apparaît, c'aurait même pu être très drôle... (cf. le voile dont on parle tant).

    Il ne s'agit pas de censure mais de bon sens, plus que jamais nécessaire aujourd'hui. De décence aussi et de respect des petits, des incompris marginalisés dans le monde musulman de France, leurs blessures sont si vives, si profondes et les blessés tellement respectables. Je crains que la part sensée et courageuse du texte ne soit occultée par l'image. Dommage!


  • Non aux « VALEURS DE L’OCCIDENT ». Il n’y a pas de combat entre Occident et Orient

    Le journal hebdomadaire « L’Entreprise romande » du 9 janvier titre en gros caractères sur son affichette : « Acte de terrorisme contre les valeurs de l’Occident », qui est aussi le titre de l’éditorial de sa rédactrice en chef, V. Kämpfen. Ainsi l’Occident détiendrait des valeurs que l’Orient ne connaîtrait pas. Inadmissible. 

    Lire la suite

  • Charlie Hebdo – de la perversion à la culture. Deux réflexions

    Cet acte est la perversion de toute religion qu’elle soit chrétienne, musulmane, juive, déiste ou autre. En effet un/une croyant-e en un dieu, en des dieux, en une transcendance, signale par sa foi, par sa confiance, qu’il ne maîtrise pas son origine mais dépend d’une source dont il reçoit, entre autre, la vie. Etre religieux (étymologiquement être relié à) interdit de toucher à la source, confesse que la vie est un don qui vient de plus, de plus grand, de plus autre que moi, qu’il soit Allah, l’Eternel, Jésus, le Grand Architecte… Ne nous mettons pas à leur place ! La vie est un don, personne n’a donc de droit sur son origine, encore moins sur celle des autres. Assassiner, c’est décider que l’autre n’a pas droit à ce don.

    Seconde réflexion : les communautés musulmanes de par le monde, leurs universités et leurs théologiens, leurs penseurs sont désormais, et maintenant plus que jamais, devant une immense et urgente responsabilité culturelle : celle de reconstruire une culture (culte et culture sont de la même racine !) prise au piège de ses contradictions et de sa difficulté de vivre dans un monde ouvert, pluriel, non homogène, non musulman comme il est non chrétien.

    Dans sa Lettre ouverte au monde musulman écrite en octobre 2014 peu après l’assassinat d’Hervé Gourdel, le philosophe Abdennour Bidar s’écriait déjà : « Je te vois toi, dans un état de misère et de souffrance qui me rend infiniment triste, mais qui rend encore plus sévère mon jugement de philosophe ! Car je te vois en train d’enfanter un monstre qui prétend se nommer Etat islamique et auquel certains préfèrent donner un nom de démon : DAESH. Mais le pire est que je te vois te perdre – perdre ton temps et ton honneur – dans le refus de reconnaître que ce monstre est né de toi, de tes errances, de tes contradictions, de ton écartèlement entre passé et présent, de ton incapacité trop durable à trouver ta place dans la civilisation humaine » (https://www. Abdennour Bidar).

     Cette errance a, hélas, déjà une histoire.  N’oublions pas la première fatwa de l’Ayatollah Khomeiny en 1989 appelant à assassiner Salman Rushdie pour son livre Les Versets sataniques, publié une année auparavant. On peut penser que là gît ce que d’aucuns considèrent aujourd’hui sinon comme un ordre, du moins comme un appel et une autorisation à tuer ceux-qui- ne-croient-pas-comme-nous. C’est donc bien l’ensemble de l’Umma musulmane qui doit agir et (re)prendre le pouvoir culturel, intellectuel et théologique sur une classe politico-religieuse qui ne sait plus que faire de sa propre foi. Je cite à nouveau Abdennour Bidar : « Malgré la gravité de ta maladie, il y a en toi une multitude extraordinaire de femmes et d’hommes qui sont prêts à réformer l’islam, à réinventer son génie au-delà de ses formes historiques et à participer ainsi au renouvellement complet du rapport que l’humanité entretenait jusque là avec ses dieux ».

  • Ils sont ces fleurs d’espérance qui font craquer le béton de l’oppresseur.

    A propos du dénombrement de l'empereur de Rome la bible dit (évangile Luc de chapitre 2) : « En ces jours-là parut un décret de l'empereur César Auguste, en vue du recensement de toute la terre habitée (…) 

    Lire la suite

  • Heureusement, il y a Philae

    Quel bonheur que cette sonde et cette exploration d’une comète ! Un peu de bonheur dans ce monde de brutes et l’exemple que les humains peuvent travailler ensemble, se compléter et réaliser des exploits hors du commun.

    Lire la suite

  • Globalgrain à Genève – Ecopop. Qu’on ne se trompe pas de combat

    En toute discrétion, presqu’incognito, bien à l’écart à l’Hôtel Intercontinental, se tient du 11 au 13 novembre GlobalGrain, la réunion annuelle des commerçants internationaux de graines. Dans la rue, une manifestation minuscule mais indispensable tentait de se faire entendre mais, éloignée par la Police genevoise aux ordres, les quelques discours n’auront pas empêché les congressistes de faire leurs affaires.

    Lire la suite

  • Moins d’étrangers c’est plus écologique

     Oui, c'est affiché en vert sur nos murs par la campagne Ecopop

    Mais c’est bien sûr, nous les Suisses polluons moins que les autres, sommes plus propres, nous lavons plus et consommons moins.

    Lire la suite

  • Un monde qui a grandi trop vite

    « Votre attention s’il vous plaît. Le train au départ de Genève à 12h30 et à destination de Nyon, Morges, Lausanne, Vevey est annulé à cause d’un accident de personne ». Je prenais un café en gare de Cornavin quand cette information m’a touché. 

    Lire la suite

  • Des poignées de mains malsaines

    L'esclandre créée par M. Staufer n'est, en soi, pas une nouveauté. Par contre les poignées de mains échangées, selon les médias, entre certains membres UDC-MCG et les gendarmes requis par le Président du Grand Conseil pour faire évacuer le député de leur parti m’inquiètent.

    Lire la suite

  • L'eau payante-Loi sur les cafés

    Etre accueilli dans un restaurants par une carafe d'eau fraîche n'est pas du goût des restaurateurs... et pourtant ce serait si agréable.

    Lire la suite

  • La guerre, le commerce et le bénéfice

    A propos des guerres à Gaza, en Ukraine, en Irak ou ailleurs. 

    Je n’avais pas encore réalisé combien l’économie militaire est pourvoyeuse de guerre. Une interview m'a éclairé, celle de l'économiste Shir Hever, sur Realnews le 30 juillet. 

    Lire la suite

  • Une rose en nos mains

    Nous étions 500 hier, mercredi 20 août, une rose entre les mains sur la Place et au temple de la la Fusterie à Genève. Allez voir les photos sur le blog de M. Démir Sonmez: http://demirsonmez.blog.tdg.ch/

    Lire la suite

  • Le travail et le dynamisme de l'excellence, meilleurs réponse à l'UDC

    Les médias se font l'écho de l'attribution de la médaille Fields à quatre lauréats, toutes et tous jeunes, dont un ayant eu un lien fort avec Genève. 

    Lire la suite

  • A propos de la fête nationale

    « Au Ciel montent plus joyeux, les accents émus d'un cœur pieux » proclame l’hymne national suisse, « Tu m’as dit d’aimer et j’obéis, mon Dieu protège mon pays » supplie la prière patriotique. Pouvons-nous encore chanter ainsi et invoquer Dieu le jour de la fête nationale ?

    Lire la suite

  • La mafia, le pape François et les protestants de Palerme

    « Les mafieux ne sont pas en communion avec Dieu, ils sont excommuniés », déclare le pape François. Enfin une parole claire sur la mafia. Elle me rappelle celle prononcée en 1992 par l’Eglise protestante de Palerme, chef-lieu de la Sicile.

    Lire la suite

  • Après les visages du 70è anniversaire du débarquement en Normandie - Le soldat cagoulé ?

    Le célèbre penseur von Clausewitz (1780-1831) a déclaré que la guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens. Position que Michel Foucault (1926-1984) renversera : c’est la politique qui est la continuation de la guerre par d’autres moyens. Ce qui semble être (avoir été?) la position de l'Europe après les boucheries de 14-18 et 39-45.

    Lire la suite

  • Grippen, les mauvais arguments de H. Hitpold

    Dans Le Temps de ce 12 mai le député fait part de sa position favorable à cet achat. Elles ne sont pas pertinentes pour les raisons suivantes.

    Lire la suite

  • Qu'elle avait raison, c'était une question de dignité


    DSCN1090.JPG

    Nous étions une dizaine à avoir répondu à l'appel d'une amie qui ne pouvait célébrer la fête des mères avec ce qui s'est passé et se passe au Nigéria. Peu importait le nombre, peu importait l'efficacité, peu importait que les mère nigérianes n'en sachent jamais rien (encore que...). Il fallait, ne serait-ce que pour notre propre dignité, pour le respect que nous nous devons et que nous devons à l'humanité blessée, qu'un acte fut posé. sur la place publique, près de Clémentine, symbole des luttes des femmes. Dont acte. Et merci au patron de la glacerie voisine pour les cafés offerts.

     

     

  • Interdiction à vie de travailler avec des enfants ou des personnes dépendantes.

    Cette loi dite de la marche blanche est à rejeter, mais qu'il est difficile de le dire! Par cette note je m'associe à celles et ceux qui ont ce courage et prennent ce risque.

    Lire la suite