laïcité

  • Loi sur la laïcité – le piège

    Certes il y a de belles avancées et je comprends la position favorable de la présidence de mon Eglise Protestante de Genève et du Modérateur. Je relève 1) la reconnaissance par le pouvoir politique (le Gd Conseil) du rôle constructif, humain et social des aumôneries (hôpitaux, Uni, EMS, prisons…), 2) l’abandon de l’exclusivité accordée jusqu’à maintenant aux trois seules Eglises « reconnues » (catholique romaine, catholique chrétienne et protestante) de la possibilité de la contribution religieuse volontaire, 3) l’instauration d’un « enseignement du fait religieux dans sa diversité » et 4) les propositions sur les chapelles et temples.

    Lire la suite

  • La foi, une menace? Nous sommes tous ‘du peuple’ donc laïques. J'ai écouté les débats au Grand Conseil de Genève

    L‘actuel débat sur la Loi sur la laïcité au Grand Conseil de Genève (commencé le 22 mars et dont la suite est prévue le 26 avril) m’interroge : il ne parle de croire, de foi et de religion uniquement en termes de dangerosité et de menace ou de vestiges d’un passé qui devrait être révolu. Pas de reconnaissance au double sens du terme, reconnaissance d’un héritage et joie à savoir que des hommes et des femmes sont croyants et que leur foi est belle, même si on ne la partage pas.

    Lire la suite

  • Noël fête consumériste pagano-chrétienne ? Mais bien sûr !

    Vous en avez assez des dérives consuméristes et païennes de Noël ? Lisez Le père Noël supplicié de Claude Lévi-Strauss!  Sa réédition due à Maurice Olender tombe à pic (La librairie du XXe siècle – Seuil, novembre 2016). Il s’agit du texte que le célèbre anthropologue publia en mars 1952 dans Les temps modernes, après qu’à Dijon, sous l’impulsion du clergé, un Père Noël fut brûlé le 23 décembre de l’année précédente sur le parvis de la cathédrale.

    Lire la suite

  • Propos de premier août

    « Au nom du Dieu tout puissant », ainsi commence la Constitution suisse. Quel sens lui donner?

    Lire la suite

  • 90 pages pour dépasser les clichés des "laïcs" sur le protestantisme

    Tel pourrait être le sous-titre de La Réforme, Matin du monde moderne publié chez Cabédita par Michel Grandjean, professeur d’histoire du christianisme à la Faculté de théologie de Genève. Je me prends à souhaiter, on peut rêver !, que ces pages soient diffusées aux enseignants ou parmi les adeptes d’une laïcité d’exclusion de la foi hors du champ politique. Si la lecture de ces pages pouvait les aider à renouveler leur regard sur le protestantisme La Réforme, Matin du monde moderne aurait rempli un signalé service au protestantisme et à la société des hommes…

    Lire la suite

  • Non, Monsieur Alonso, pas d’insulte ni d'amalgame, svp.

    Dans votre édito de la Tribune du 1 oct. vous criez « au secours, ils reviennent » et ce "ils" c'est le "christianisme revanchard" (sic!). Mais de qui donc parlez-vous ?

    Lire la suite

  • Jeûne genevois et acualité

    Le Bureau de la Plateforme interreligieuse de Genève publie un mandement à l'occasion du Jeûne genevois (10 septembre).

    Lire la suite

  • De l’exploitation politique des symboles (chrétiens) en France

    « Vouloir s’en prendre à une église, c’est s’en prendre à un symbole de la France » a déclaré hier le Premier ministre français en commentant l’arrestation d’un présumé meurtrier et djihadiste préparant des attaques contre des églises dans l’Hexagone.

    Lire la suite

  • Ch. Beer, la liberté et la laïcité.

    J’ai lu avec intérêt l’interview de Ch. Beer (TdG du 16 juillet 2013) et les positionnements intelligemment exposés du Conseiller d’Etat. Cependant a-t-il raison, a-t-il tort ? Oui et non. Raison d’ouvrir et d’accueillir, tort de confiner la foi à la sphère privée. Cela ne marchera pas !

    Lire la suite

  • Religion: effacez ces traces de religion que je ne saurais voir!

    "Toutes traces des mentions religieuses (concernant les élèves) seront supprimées des documents d'archives du Département de l'instruction publique (DIP)" déclare la directrice de l'Unité juridique du Département (La Tribune du 17 janvier). Suite logique et normale des décisions déjà prises et appliquées depuis deux ans de ne plus demander la religion des élèves (demande qui était déjà facultative). Dont acte.

    Lire la suite

  • Politique et religions, un peu d'audace que diable!

    Et si notre nouveau parlement imaginait des rapports nouveaux avec les Eglises et les religions?

     

    Lire la suite

  • La colère de P. Décaillet

    Merci à P. Décaillet pour sa saute d'humeur: elle est légitime. L'absence des Autorités genevoises aux obsèques de Mgr Genoud révèle une gêne dans les rapports entre l'Etat et les Eglises.

    Lire la suite

  • Un peu d'humilité

    Relisant les derniers commentaires envoyés sur ce blog, je réalise qu'à la différence de la plupart des positions des défenseurs athées ou agnostiques de la laïcité, je ne demande en rien leur disparition ni ne conteste leur droit à s'exprimer.

    Dans le même registre, je me suis abstenu, jusqu'à maintenant, de toute allusion aux massacres, tortures, emprisonnements indus, viols et autres crimes contre l'humanité (j'en passe et des meilleurs) dont se sont rendues coupables, entre autre, les idéologies issus du marxisme. Elles envisageaient la disparition (inéluctable et rapide selon elles) des religions comme participant de l'aube radieuse se levant sur une humanité réconciliée. Leurs mises en pratique soviétiques, cubaines, vietnamiennes, cambodgiennes, éthiopiennes par exemple ont hélas démontré que tout reste terriblement lié à l'humain...

    Soyons donc humbles: l'humain reste potentiellement monstrueux qu'il soit croyant ou athée, le diction latin le dit à juste titre: Homo lupus hominis est - l'homme est un loup pour l'homme.