25/10/2010

Editorial sur la liberté de la presse: pas d'accord

Monsieur le Rédacteur en chef, dans votre éditorial du 22 octobre vous stigmatisez l'interdiction de publier telle quelle l'affiche du MCG avec la photo du président libyen et cela au nom de la liberté de la presse. Vous convenez que cette affiche use de "méthodes les plus perverses" et procède à "un amalgame éhonté" et, cependant vous en soutenez la diffusion publique!

Lire la suite

08/10/2010

des hommes et des dieux. une certaine gêne

Oui, c'est un film émouvant, de très belles scènes, surtout les visages de ces moines mais...

Lire la suite

15/10/2009

PUBLICITE ET CENSURE – UN APPEL AUX ANNONCEURS

Publicitas, SGA, Tribune et autres journaux, cet appel est pour vous...!

On peut admettre que le pouvoir politique refuse d'interdire l'affichage des placards UDC. Il est en effet probable qu'un telle interdiction soit sujette à recours et que le remède soit pire que la maladie.

Par contre, si le politique a le devoir de fixer le cadre général du vivre ensemble et de le faire en interdisant le moins possible, les milieux économiques, eux, peuvent fort bien avoir un code d'honneur et promouvoir des valeurs autres que les limites posées par le politique.

 

 

Lire la suite

06/10/2009

Ô JULIE, QU'AS-TU FAIT?

Ô JULIE, QU'AS-TU FAIT?

Pour combien de deniers as-tu vendu ton âme...? Tu avais déjà frisé le code avec la publication de la photo du fils Khadafi lors de son arrestation mais là tu as dépassé les bornes.

Lire la suite

27/06/2009

Une phrase de trop

TV Guide: une phrase de trop... hélas,sur une femme bien sûr.

Lire la suite

22/09/2007

TVguide, la femme et le serpent

Mary-Louise Parker nue avec un serpent (celui d'Eve ?) sur la Une du TVguide :  qui provoque qui ? Un peu de décence, svp. Oui, cette page de couverture me choque par son efficacité calculée qui n'a rien à voir avec de l'information : le serpent, animal mythique et tellement lié à la sexualtié, le bas du dos coupé de manière sugestive, là d'où surgit l'animal ... Elle ne me choquerait pas dans un musée, une exposition de photos encore que sa qualité... Mais ici, elle n'a pas sa place.

Je sais que la mission des média est d'informer, mais à voir la part de cette émission sur ne serait-ce que celles de la TSR, on peut douter que l'information sur les programmes TV justifie cette couverture.

Quand bien même les médias sont des produits qui doivent être achetés, ne poiurrait-on pas y trouver une forme de retenue, de refus du vulgaire, un essai, même timide, d'élévation de l'Homme? Ce serait comme un peu de douceur dans un monde de brutes.