21/12/2016

Les chemins de Marie, propos d'un pasteur

A propos de Marie, un peu d’histoire

Marie, mère de Dieu disent les orthodoxes, mère de l’Eglise proclame le catholicisme, et nous..., protestants, que disons-nous de celle par qui, d’une certaine manière, tout a pu commencer ?

Le protestantisme est riche d’interprétations diverses et de silences au sujet de la Vierge. Luther la considère comme Mère des croyants et figure du disciple ; Calvin, très circonspect au sujet des fêtes mariales, parle cependant toujours avec vénération de Marie et l’appelle la Vierge Marie ou la sainte Vierge. Du 16e au 19e siècle la pensée protestante ne fera presque plus aucune place à Marie, ni d’ailleurs à de nombreux autres témoins bibliques. L’opposition la plus virulente interviendra à l’occasion de la promulgation des dogmes catholiques de l’immaculée conception et de l’assomption de la vierge (1854 et 1950), dogmes qui reposent sur une conception de la sexualité, de la mort et de l’incarnation inacceptable pour le protestantisme. Puis, selon l’Encyclopédie du protestantisme : «les développements plus récents, en particulier le refus du Concile de Vatican II (1962 – 1965) de toute notion de co-rédemption mariale et son insistance sur l’unique médiation salvatrice du Christ permettent à nouveau un certain dialogue.»

Lire la suite

12/05/2010

L’ASCENSION - UNE SÉPARATION, UNE QUESTION ET UNE RÉPONSE

LA QUESTION DES DISCIPLES

« Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le Royaume pour Israël ? » Loin de moi donc l’idée de critiquer cette question, de mépriser l’attente des disciples. Cette question est peut-être, parfois, la vôtre, visiteurs chrétiens de ce blog : quand donc tout ce que nous croyons sera-t-il manifeste, quand donc le Royaume viendra-t-il  ?

Pour bien comprendre la réponse du Seigneur, il faut bien comprendre la question des disciples. Ils parlent de : ‘Rétablir le Royaume pour Israël’

― Rétablir signifie dans le langage courant remettre dans l’état original, redonner la forme première, non altérée. C’est très probablement le sens que lui donnent les disciples.

Le Royaume fait appel à l’histoire du peuple. Associé à la formule pour Israël, ce mot prend une couleur historique précise, s’incarne dans une tradition et une culture connues et en épouse les limites.

― Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le Royaume pour Israël ? S’agit-il d’exprimer l’espoir que la promesse soit enfin réalisée ? Qu’Israël soit - enfin – Israël ? Que tout, le Royaume, la promesse, l’Evangile, soit enfin fixé, acquis et pour toujours ? En effet, le Seigneur va quitter ce monde, ses disciples le pressentent bien, c’est la raison de leur question. L’Ascension est une sorte de seconde mort : Jésus s’en va en tant qu’être humain, il nous quitte…

Lire la suite